skip to main content

Que vous veniez d’acheter un bateau ou un yacht ou que vous en possédiez un depuis des années, l’endroit où vous le gardez lorsque vous ne l’utilisez pas est presque aussi important que le bateau lui-même. C’est pourquoi il est essentiel de bien faire vos recherches avant de choisir une marina, un club nautique ou toute autre installation. Vous trouverez ci-dessous quelques éléments à prendre en compte.

1. Réputation. Les plaisanciers forment une communauté très restreinte et très active. Demandez à d’autres plaisanciers ou aux habitants de la région ce qu’ils pensent de l’installation qui vous intéresse et faites des recherches sur le Web pour en trouver des évaluations.

2. Emplacement. Tenez compte de l’emplacement de la marina elle-même, ainsi que de l’emplacement de votre poste d’amarrage à la marina. Assurez-vous que votre poste d’amarrage est protégé du vent, des vagues et du trafic maritime. L’action des vagues peut causer beaucoup de dommages aux bateaux amarrés, tout comme le peuvent les autres bateaux s’ils n’ont pas assez d’espace pour manœuvrer. Quelle est la distance entre votre poste d’amarrage et les eaux libres? Si l’installation se trouve dans un endroit exposé, dispose-t-elle d’atténuateurs de vagues pour protéger les bateaux?

3. Longueur, espace libre, emplacement et profondeur du poste d’amarrage. Plus vous avez d’espace pour manœuvrer, mieux c’est. Par exemple, si votre bateau a une largeur de 10 pieds et la marina vous offre un poste d’amarrage d’une largeur de 11 pieds, il sera difficile d’y faire entrer le bateau et de l’en sortir sans qu’il entre en contact avec le quai. Si votre bateau est difficile à manœuvrer dans un espace restreint, recherchez un poste d’amarrage situé à l’extrémité de la jetée. Si votre bateau a un tirant d’eau plus important, assurez-vous de pouvoir entrer et sortir de la marina et de votre poste d’amarrage à marée basse.

4. Disponibilité de services publics au quai et d’autres installations. Bien que certaines marinas offrent des frais de poste d’amarrage moins élevés, elles ne disposent peut-être pas des installations nécessaires pour vous permettre d’effectuer la vidange de votre moteur, de faire le plein d’essence ou de sortir votre bateau de l’eau. Voici quelques caractéristiques à rechercher :

  • Des quais de ravitaillement en carburant avec des réservoirs hors sol bien entretenus.
  • Des installations équipées de la technologie Wi-Fi, ce qui peut s’avérer pratique (de nos jours, la téléphonie traditionnelle et la télévision par câble ne vous sont peut-être plus nécessaires).
  • Des services publics comme l’eau potable et l’électricité ou l’alimentation à quai sont également pratiques et importants pour l’entretien préventif.

5. Services d’entretien en cale sèche. Les installations plus perfectionnées offriront des services comme :

  • La mise en service au printemps, l’entreposage à sec et l’hivernage.
  • Les services de sortie et de mise à l’eau (avec des capacités de halage de gros bateaux). Assurez-vous que la largeur et le tonnage de votre bateau sont compatibles avec la capacité de l’élévateur de l’installation, au cas où un halage d’urgence serait nécessaire.
  • La capacité de vendre, d’entretenir et de réparer vos moteurs, le travail devant être effectué par des techniciens réputés et qualifiés. Ceci est très important, car les moteurs hors-bord, en particulier, sont devenus fortement informatisés et leur entretien doit être effectué par des techniciens autorisés et hautement qualifiés.
  • Le lavage sous pression (offert tout au long de la saison).
  • Les réparations de l’enduit gélifié ou de la fibre de verre.
  • Les services de techniciens qualifiés en entretien et réparation de systèmes électroniques.
  • Les travaux de peinture, de vernissage ou de polissage.
  • Les travaux de lavage, de cirage et d’esthétique.
  • La peinture de la carène.
  • De l’espace en cale sèche pour vous permettre d’effectuer vos propres travaux d’entretien et de réparation, avec un accès à de l’eau et à de l’électricité. Assurez-vous que vous pouvez a) travailler sur votre propre bateau, et b) embaucher votre propre main-d’œuvre si nécessaire.

6. Entretien de l’installation. Si l’établissement ne prend pas soin de ses bâtiments et de ses installations, comment prendra-t-il soin de votre bateau? S’il y a des déchets sur le sol, si les poubelles débordent ou si les quais sont en mauvais état, envisagez de chercher un autre endroit. Tenez également compte de la sécurité, de la stabilité et de l’état des quais, des taquets et des bornes d’alimentation lors de l’évaluation d’une marina – les installations haut de gamme disposent souvent de quais éclairés.

7. Plans de préparation aux tempêtes. Pensez à poser les questions suivantes :

  • Quel est le plan de l’établissement en cas de tempête de vent ou d’ouragan?
  • Quels sont les services offerts, comme les capacités de halage, pour vous aider à protéger votre embarcation?
  • Les bateaux les moins protégés des eaux libres seront-ils déplacés à un endroit différent de la marina avant une tempête?
  • Disposez-vous du matériel nécessaire pour protéger votre bateau (défenses, cordages, toiles amovibles, batteries chargées pour les pompes de cale, etc.)?

8. Sécurité. Malheureusement, les petits bateaux et l’équipement qu’ils contiennent sont très vulnérables au vol. Lorsque vous envisagez une marina, assurez-vous qu’il y a des barrières, des caméras de sécurité, de l’éclairage et des gardes de sécurité. Plus l’installation est sécurisée, mieux c’est.

9. Disponibilité d’équipement de sauvetage. Assurez-vous que l’installation est équipée du matériel nécessaire pour aider les personnes en cas de danger de mort, notamment du matériel de réanimation cardio-respiratoire, des extincteurs, des gilets de sauvetage et des échelles de sortie.

10. Assurance
. Évaluez l’assurance souscrite par l’établissement et toute exigence d’assurance que celui-ci pourrait vous imposer.

11. Autres services et commodités disponibles. Si vous recherchez des services supplémentaires comme des événements, des services de restauration, un pavillon ou des zones de loisirs, vous devriez également examiner ces installations lorsque vous évaluerez une marina ou un club nautique.

Tenez compte de tous ces facteurs lorsque vous choisirez votre prochaine marina ou votre prochain club nautique, afin de maximiser le temps agréable que vous passerez au quai et sur l’eau.

 

Le nom commercial Chubb désigne les filiales de Chubb Limitée qui fournissent de l’assurance et des services connexes. Pour consulter la liste de ces filiales, visitez notre site Internet à www.chubb.com/ca-fr. L’assurance est souscrite par Chubb du Canada Compagnie d’Assurance ou Chubb du Canada Compagnie d’Assurance-Vie (collectivement, « Chubb Canada »). Les produits ne sont pas nécessairement offerts dans toutes les provinces ou tous les territoires. La présente communication n’est qu’un résumé des produits. La garantie réelle est régie par le libellé du contrat d’assurance émis.

Ressources

Nous vous aidons à prévoir le coup – et à rester informé – grâce à ces trucs et conseils utiles

L’ABC de l’assurance bateau

Insurance coverage is the same from company to company, right? While that may be true for many kinds of insurance, it is not necessarily true for boat and yacht insurance. Marine insurers providing boat and yacht insurance offer a wide range of coverage suited to that company's level of expertise, underwriting appetite, and type of client they wish to attract.

Voir la page
11 conseils de sécurité pour les plaisanciers

Lorsque le beau temps revient, nous sommes nombreux à aller pêcher, faire du ski nautique, voguer ou relaxer à bord d’un bateau, d’un yacht, ou d’une autre embarcation personnelle. Avant de partir en escapade nautique avec vos amis et votre famille, il faut toutefois connaître les quelques conseils de sécurité qui suivent.

Voir la page