skip to main content

Le printemps est arrivé et c’est le temps de se préparer à la saison de navigation. Si vous avez hiverné votre embarcation, vous devrez vérifier plusieurs choses avant qu’elle ne soit prête à prendre le large. Voici quelques suggestions pour vous aider à préparer votre embarcation afin de bien commencer la saison estivale et de profiter de l’été sous le signe de la sécurité et de la détente.

La sécurité avant tout! Le printemps est le moment idéal pour un examen de sécurité

  • Premièrement, vérifiez les gilets de sauvetage, les fusées éclairantes et les trousses de premiers soins pour être certain que vous et vos passagers serez en sécurité sur votre bateau. Assurez-vous que la sirène, les feux de navigation, le feu de mouillage et le projecteur fonctionnent correctement.
  • Vérifiez les extincteurs d’incendie et faites en faire l’entretien ou remplacez-les, selon le besoin. Remplacez les piles des détecteurs de fumée ou de monoxyde de carbone (CO) et de la radiobalise de localisation des sinistres (RLS) si vous en avez une.
  • Assurez-vous que le certificat d’immatriculation et toute la documentation du bateau sont à jour et que tous les documents sont à bord, y compris une copie de votre police d’assurance indiquant les coordonnées du service des réclamations.
  • Faites la liste des tâches d’entretien à effectuer avant la fin de la saison.
  • Dressez l’inventaire de l’équipement et des composantes à bord et maintenez-le à jour durant la saison. Faites également une liste complète des effets personnels sur le bateau. Celle-ci sera très utile en cas de sinistre.
  • Remplacez tout ce qui est endommagé, qui manque ou qui est expiré, y compris les extincteurs d’incendie.

Avant la mise à l’eau

Vérifiez la coque – Première règle : Lorsque vous travaillez sur la coque, demandez toujours aux employés de la marina de déplacer au besoin les béquilles et les tins supportant votre embarcation. Inspectez minutieusement tous les passe-coques au-dessus et sous la ligne de flottaison et assurez-vous qu’ils opèrent correctement.

Anodes – Les anodes sacrificielles de zinc fixées à la coque et aux pièces métalliques sous l’eau devraient être enlevées avant les travaux de peinture. Nettoyez et mettez à nu les surfaces métalliques auxquelles elles sont fixées puis replacez les anodes ou remplacez-les, au besoin.

Transducteurs et hélice – Vérifiez les transducteurs des sondeurs de profondeur, des détecteurs de poisson et du loch. Vérifiez si l’hélice et l’arbre porte-hélice sont en bon état et dans la bonne position. Vérifiez les supports de la plage arrière, les volets compensateurs, le propulseur d’étrave et les échelles d’embarquement.

Propulsion et gouvernail – Vérifiez les entretoises qui supportent l’arbre d’hélice et les paliers d’arbre. Vérifiez le gouvernail et l’intégrité de ses composants.

Conseils sur les semi hors-bords – Les soufflets de caoutchouc flexibles entre le propulseur et le tableau arrière finissent par s’user. Vérifiez-les minutieusement! Les soufflets défectueux sont une des principales causes de fuites pouvant faire couler de telles embarcations. Avant de changer l’huile du pied du propulseur, assurez-vous qu’il n’y a pas de fuite d’huile.

Orifices d’évacuation – Si les orifices d’aération de la coque avaient été fermés pour empêcher les animaux d’entrer durant l’hivernage, n’oubliez pas de les ouvrir. Et si la coque possède une bonde de vidange, assurez-vous qu’elle est bien en place et bien serrée avant la mise à l’eau.

Haut de la page

Intérieur du bateau 

Accessoires intérieurs de la coque et du gouvernail – Vérifiez le bon fonctionnement de toutes les vannes et les crépines. S’il est amovible, démontez le transducteur de vitesse et faites tourner la petite hélice tout en surveillant le cadran pour vous assurer du bon fonctionnement. Actionnez l’appareil à gouverner tout en vérifiant le bon fonctionnement de tous les composants hydrauliques et mécaniques.

Collier de serrage et tuyaux – Vérifiez les tuyaux raccordés aux pompes, aux vannes et aux passe-coques. Remplacez tous les tuyaux ramollis, bosselés, fissurés ou endommagés. Assurez-vous que les colliers de serrage sont en bon état et qu’ils n’ont aucune trace de rouille.

Pompes de cale et alertes de haut niveau d’eau – Lorsque vous vérifiez les fonds de cale, levez les contacteurs à flotteurs et assurez-vous que les pompes de cale et les alertes de haut niveau d’eau fonctionnent correctement.

Moteur et piles – Vérifiez et remplacez, au besoin, les anodes de zinc et les rouets des pompes de refroidissement du moteur et de la génératrice. Vérifiez également les courroies trapézoïdales. Il faut aussi inspecter les silencieux, les conduites d’évacuation et les colliers de serrage afin de déceler les fuites ou les signes de dégradation. Nettoyez les bornes des piles et assurez-vous que les piles sont complètement rechargées.

Fuites et intrus – Vérifiez l’étanchéité de toute la quincaillerie du pont et utilisez au besoin un tuyau d’arrosage pour déceler les fuites. Vérifiez également la cale, le câblage et les biens consomptibles afin de déceler les signes de la présence de rongeurs et d’insectes. Réparez ou remplacez ces éléments au besoin.

Vous devriez aussi utiliser un tuyau d’arrosage pour vérifier l’étanchéité des capots d’accès au pont et des orifices d’entrée sous le pont.

Haut de la page

Pendant la mise à l’eau

Bien faire les choses – À mesure que le temps s’adoucit, les marinas deviennent de plus en plus achalandées et plusieurs bateaux peuvent être mis à l’eau toutes les heures. En raison de leur horaire chargé, les employés de la marina pourraient ne pas prendre le temps de bien vérifier la présence de fuites après avoir mis l’embarcation à l’eau. Il est donc préférable que vous ou une personne connaissant bien l’embarcation soyez présents sur les lieux à ce moment.

Fonds de cale et moteur – Dès que le bateau est à l’eau, vérifiez les fonds pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuites. Assurez-vous que la vanne de prise d’eau du moteur est ouverte. Démarrez le moteur et assurez-vous de la présence d’eau dans les gaz d’échappement. Observez la jauge de température pour vérifier le bon fonctionnement du système de refroidissement du moteur.

Note pour les voiliers – Habituellement, si le mât de votre voilier a été démonté pour l’hivernage, la marina le réinstallera après la mise à l’eau. Assurez-vous que les ridoirs sont correctement fixés par des goupilles fendues lorsque le gréement est bien réglé.

Haut de la page

Avant le premier départ

Avoir le pied marin – Maintenant que le bateau est au mouillage ou est amarré à quai, prenez le temps de tout vérifier de la proue à la poupe et sous les ponts avant de prendre le large pour la première fois.

Ancres et amarres – Assurez-vous que l’ancre et la ligne d’ancrage sont bien sécurisées et prêtes à être utilisées. S’il y a un guindeau, assurez-vous qu’il fonctionne correctement. Vérifiez les amarres, les défenses et les haussières si le bateau est gardé au corps-mort.

Sécurité sur le pont – Assurez-vous que les balcons avant et arrière, la ligne de vie, les chandeliers et les descentes sont en bon état. Vérifiez si les feux de navigation et de mouillage fonctionnent.

Gréement et fuites – Installez les voiles. Fermez les ouvertures, les hublots fixes et les écoutilles puis donnez une bonne douche au bateau. Dès que vous avez terminé, allez dans la cale et cherchez les fuites.

Alimentation à quai – Avant de brancher l’alimentation à quai, vérifiez la rallonge et la prise de courant pour y déceler tout signe de dommages causés par une surchauffe.

Électromécanique – Démarrez les moteurs et les génératrices pour bien les réchauffer. Surveillez la tension des batteries : un système de 12 volts se recharge à environ 14 volts. Regardez s’il y a des fuites dans les circuits de carburant, de refroidissement et d’échappement.

Réservoir d’eau et chauffe-eau – Si les systèmes de distribution d’eau domestique et les circuits d’eaux usées étaient hivernés, ils doivent être vidangés et nettoyés. Tous les raccords qui ont été débranchés doivent être bien remis en place.

Systèmes GPL et GNC – Si vous possédez un système au propane, allumez un brûleur puis fermez toutes les valves et assurez-vous qu’il n’y a pas de fuite.

Vidange d’huile – C’est toujours une bonne idée de changer l’huile du moteur et les filtres avant la saison de navigation, même si cela a été fait à l’automne avant l’hivernage.

Haut de la page

Erreurs d’entretien courantes

L’une des meilleures façons d’assurer la sécurité de votre famille et de vos amis sur votre bateau est de déterminer les tâches d’entretien courantes à effectuer avant l’apparition de problèmes. Voici une liste des erreurs d’entretien que les experts voient régulièrement :

  • une mauvaise installation des batteries;
  • un nombre insuffisant de détecteurs de fumée sur les bateaux de plus de 26 pieds munis d’espaces pour dormir;
  • un nombre insuffisant de détecteurs de monoxyde de carbone sur les embarcations à essence munies de couchettes;
  • des extincteurs d’incendie mal situés, incorrectement entretenus ou en quantité insuffisante;
  • un nombre insuffisant de détecteurs de vapeur sur les bateaux à essence;
  • des problèmes liés aux moteurs, aux génératrices et aux systèmes d’échappement ainsi que des raccords sans manchons doubles;
  • des gilets de sauvetage ou des VFI en mauvais état et mal rangés;
  • une utilisation inadéquate des radiateurs électriques portatifs;
  • un nombre insuffisant d’engins à lancer (anneau de sauvetage flottant ou en fer à cheval, balise d’homme à la mer, etc.) avec des filins appropriés;
  • une mauvaise installation des ventilateurs de cale, ou l’absence de ceux-ci, sur les bateaux à essence;
  • des fils électriques lâches ou sans support dans l’ensemble du bateau;
  • des problèmes avec la pompe de cale automatique;
  • aucun disjoncteur différentiel de fuites à la terre pour les prises de courant alternatif de 110 volts dans la cuisine, les toilettes, les compartiments machines et les ponts exposés;
  • l’absence d’affiches de renseignements sur le déversement de déchets et d’huile exigées par le gouvernement fédéral américain.

Veuillez consulter https://www.chubb.com/ca-fr/individuals-families/products/watercraft/watercraft.html pour en savoir davantage sur les produits d’assurance et de protection complète pour les embarcations offerts par Chubb et pour trouver un spécialiste en assurance maritime près de chez vous.

Le nom commercial Chubb désigne les filiales de Chubb Limitée qui fournissent de l’assurance et des services connexes. Pour consulter la liste de ces filiales, visitez notre site Internet à www.chubb.com/ca-fr. L’assurance est souscrite par Chubb du Canada Compagnie d’Assurance ou Chubb du Canada Compagnie d’Assurance-Vie (collectivement, « Chubb Canada »). Les produits ne sont pas nécessairement offerts dans toutes les provinces ou tous les territoires. La présente communication n’est qu’un résumé des produits. La garantie réelle est régie par le libellé du contrat d’assurance émis.