skip to main content

Aidez les enfants à prévenir et à signaler le harcèlement en ligne et la cyberintimidation et à s’en remettre.

Avant, les agresseurs ne s’en prenaient à leurs victimes que dans des lieux physiques : la cour de récréation, l’arrêt d’autobus ou le vestiaire. Mais en cette ère des médias sociaux, les cyberintimidateurs semblent rôder partout. Moyennant un réseau Wi-Fi et un ordinateur, une tablette ou un téléphone, ils peuvent s’infiltrer même dans les endroits les plus sûrs, comme la chambre d’un enfant. Les cyberintimidateurs peuvent se servir de messages texte, de courriels et des médias sociaux pour propager des rumeurs, révéler des secrets, publier des photos embarrassantes et plus encore. Les parents qui tentent de mieux comprendre cette question complexe propre à l’ère de l’information peuvent se sentir impuissants face à la cruauté des cyberintimidateurs. Heureusement, une foule de nouvelles ressources sont offertes pour venir en aide aux parents et à leurs enfants.



Comment prévenir la cyberintimidation

L’un des meilleurs moyens de prévenir la cyberintimidation est de vous intéresser à ce que font vos enfants sur Internet. Surveillez les sites qu’ils visitent, connectez-vous sur les médias sociaux avec eux et prenez connaissance de leurs mots de passe. Discutez franchement des menaces de la cyberintimidation avec vos enfants et enseignez-leur certaines stratégies pour assurer leur sécurité en ligne. Par exemple, vous pouvez leur dire de toujours veiller à fermer leur session, de ne jamais donner leurs mots de passe à leurs amis, et de configurer des paramètres très stricts de confidentialité si c’est possible. Apprenez à vos enfants à être eux aussi respectueux en ligne. Expliquez-leur pourquoi ils ne doivent jamais publier de commentaires désobligeants, révéler les informations personnelles d’autrui ou partager des photos inappropriées.



Comment signaler un cas de cyberintimidation

Si vous apprenez que votre enfant ou un autre enfant est victime de cyberintimidation, vous avez la responsabilité de le signaler. Le site stopbullying.gov suggère de garder une trace de l’abus, de signaler le problème au média social concerné et de contacter les responsables de l’école de votre enfant. Contactez les forces de l’ordre en cas de menaces de violence, de crimes haineux, de harcèlement, d’atteintes à la vie privée ou d’autres actes illégaux.



Comment se remettre de la cyberintimidation

Si votre enfant a été victime de cyberintimidation, vous pouvez travailler avec les responsables de son école et des psychologues pour enfants afin d’aider votre famille à aller mieux. Teri Mahaney, fondatrice de l’organisme à but non lucratif Heal Bullying, propose des ressources gratuites téléchargeables pour aider les enfants à guérir grâce à une meilleure estime de soi et à une plus grande autonomie. « Le but est d’aider les enfants à se remettre de l’intimidation dont ils ont été victimes », affirme la Dre Mahaney. Elle suggère aux parents d’écouter activement leurs enfants et de rester neutres et sans jugement tout au long du processus. La Dre Mahaney recommande aussi aux parents de complimenter leur enfant au quotidien. « Dites-leur précisément ce que vous aimez chez eux », ajoute-t-elle, expliquant que cela les aidera à être également conscients des qualités qu’ils possèdent.

 
Cet article est paru initialement sous le titre How to Fight Back Against Cyberbullying dans l’édition de septembre 2016 du magazine Accent de Chubb.