skip to main content

Si vos employés conduisent dans le cadre de leurs fonctions de  travail, ils font probablement l'objet d'une surveillance et sont tenus de signaler tout accident ou incident lié à leur conduite pendant le travail. Mais qu'en est-il de leur comportement au volant lorsqu'ils ne sont pas au travail?

Conduire peut être l'une des activités les plus dangereuses pour les employés. La mise en place d'une politique de contrôle régulier de leur dossier de conduite peut donc protéger à la fois votre entreprise et vos conducteurs.

Encourager des comportements de conduite sécuritaires peut :

  1. Empêcher les conducteurs ayant de mauvais antécédents de prendre la route.
    Les antécédents d'un conducteur constituent généralement une indication de son comportement futur au volant. Dans le cadre du processus d'embauche, vérifiez le dossier de conduite de tous les candidats qui pourraient être appelés à conduire un véhicule d'entreprise. Il est également judicieux de procéder à une vérification annuelle des antécédents de conduite, car il se peut qu'un employé dont le dossier de conduite est vierge ait un accident en dehors des heures de travail après son embauche.
  2. Avertir la direction de la nécessité d'une formation supplémentaire.
    La politique de conduite de votre entreprise doit exiger des conducteurs qu'ils signalent toute infraction, même lorsqu'elles ont lieu en dehors du travail, et prévoir une formation supplémentaire pour les conducteurs qui éprouvent des problèmes au volant.                                               
    driver in vehicle 
  3. Améliorer la réputation de votre entreprise en ce qui a trait à la sécurité.
    Faire de la sécurité de vos employés et du public une priorité en recrutant des employés ayant un bon dossier de conduite aura une incidence positive sur votre entreprise. 
  4. Maîtriser les coûts.
    Les coûts d’un accident hors travail peuvent largement excéder le paiement unique d’une prestation de santé. Les séquelles d’un accident de voiture peuvent entraîner un appauvrissement de la santé, du bien-être et de la productivité de l’employé, ainsi qu’une augmentation des coûts d’assurance. 
  5. Éviter les poursuites judiciaires.
    La vérification des dossiers de conduite constitue une étape importante permettant de se protéger contre les réclamations pour négligence au volant. Le fait d’établir des attentes précises pour vos employés en élaborant une politique de conduite bien définie et rigoureuse peut également réduire vos frais judiciaires.

Élaboration d’une politique de conduite pour votre entreprise

La politique de conduite de votre entreprise doit fixer des attentes claires et définir le nombre d’infractions qu’un employé peut commettre avant de perdre le privilège de conduire dans le cadre de ses fonctions professionnelles. Transports Canada constitue une ressource utile, tant pour les orientations politiques que pour les programmes commerciaux.
 
Une fois votre politique établie, veillez à ce que les employés signent pour attester qu’ils l’ont reçue et qu’ils consentent à la divulgation de leurs dossiers de conduite, car leur consultation peut entraîner des préoccupations liées à la protection de la vie privée.

Le présent document est fourni à titre indicatif et se veut complémentaire à l’accompagnement de vos conseillers professionnels en assurance pour la mise en place d’un programme de prévention. Elle offre un simple survol et ne saurait remplacer la consultation de votre courtier d’assurance ni des conseils juridiques, professionnels ou de génie.

Le nom commercial Chubb désigne les filiales de Chubb Limited qui fournissent de l’assurance et des services connexes. Pour consulter la liste de ces filiales, visitez notre site Internet à https://chubb.com/ca-fr. L’assurance est fournie par Chubb du Canada Compagnie d’Assurance ou Chubb du Canada Compagnie d’Assurance-Vie (collectivement, « Chubb du Canada »). Les produits ne sont pas nécessairement offerts dans toutes les provinces ou tous les territoires. La présente communication n’est qu’un résumé des produits. La garantie réelle est régie par le libellé du contrat d’assurance émis.