Pour une consultation optimale du site, nous vous recommandons d’utiliser un autre navigateur.
L’utilisation d’Internet Explorer peut vous empêcher d’accéder à Chubb.com, et certaines fonctions du site peuvent ne pas fonctionner comme prévu.

X
skip to main content

Tout comme le stationnement d’une voiture peut être source de stress pour certains, l’amarrage d’un bateau peut l’être aussi, surtout si vous êtes un nouveau plaisancier ou si vous avez acheté un nouveau bateau. Mais la proximité d’autres bateaux ne devrait pas entraîner des égratignures et rayures sur le vôtre. Jetez un coup d’œil à ces conseils pratiques qui vous aideront à garder votre bateau en bon état lorsque vous l’amarrez ou le désamarrez.  

Lorsque vous vous approchez du quai :

  1. Utilisez votre radio VHF pour obtenir des directives d’amarrage du maître de quai avant de vous approcher de la rive.
  2. Déterminez la direction du vent et du courant et comprenez comment ils affecteront le positionnement de votre bateau, car ils peuvent vous pousser plus vite que prévu ou vous aider à accoster lentement et facilement.
  3. Ayez un plan de secours au cas où votre première approche serait interrompue.
  4. Si possible, approchez le quai à contre-courant, ce qui vous permettra de mieux contrôler le mouvement du bateau.
  5. Assurez-vous que les propulseurs et/ou les leviers de commande sont en position de marche et prêts à être utilisés. Testez-les avant d’entrer dans la marina.
  6. Abordez le quai avec un plan, communiquez-le à ceux qui sont à bord et déléguez clairement les tâches que vous souhaitez leur confier. Attribuez ces tâches — par exemple, qui s’occupera de chaque ligne — et l’ordre dans lequel vous voulez qu’elles soient effectuées bien à l’avance. Assurez-vous que votre équipage peut vous entendre du lieu où vous donnerez vos ordres.
  7. Allez-y lentement et sûrement. Si, par hasard, vous heurtez le quai, vous le ferez en toute douceur.
  8. Assurez-vous que vos passagers comprennent que leurs bras et leurs jambes peuvent être coincés entre le bateau et le quai — ils doivent donc rester à l’intérieur du bateau pendant l’accostage. Si votre bateau arrive plus vite que prévu, utilisez les défenses — et non les mains de vos passagers — pour protéger votre bateau.
  9. Veillez à ce que tous les passagers restent dans le bateau jusqu’à ce que le bateau soit sécurisé et que l’amarrage soit terminé. Si vous sautez hors du bateau avant qu’il ne soit sécurisé, le bateau pourrait virer brusquement et manquer le point d’amarrage.

Une fois que vous avez amarré votre bateau :

  1. Utilisez des lignes de proue, de poupe et de ressort pour attacher votre bateau au quai et assurez-vous qu’elles sont protégées contre les frottements. L’utilisation de défenses empêchera votre bateau de subir des éraflures ou des dommages. Si vous avez des amortisseurs, assurez-vous qu’ils sont également en place.
  2. Laissez le moteur refroidir pendant au moins cinq minutes.
  3. Pompez le réservoir de stockage et ajoutez un produit de traitement pour le maintenir en bon état.
  4. Assurez-vous que la pompe de cale automatique, les alarmes et les horloges sont en marche et que les équipements tels que les feux de navigation, la radio VHF et la stéréo sont éteints. Vous ne voudrez pas y revenir la prochaine fois et constater la batterie à plat.
  5. Branchez le câble d’alimentation au quai, assurez-vous qu’il est bien visible à la surface de l’eau et qu’il est suffisamment desserré pour permettre au bateau de se déplacer dans sa baie. Protégez-le contre les frottements. Allumez votre chargeur de batterie.
  6. Confirmez que votre carnet de bord a été rempli, signé et daté.
  7. Rincez vos moteurs hors-bord à l’eau douce.
  8. Fermez tous les robinets de passe-coque ou les vannes à bille ouverts.
  9. Faites un dernier tour pour vous assurer que tout est bien fixé, que les écoutilles sont fermées et que les voiles/toiles sont correctement enroulées. Pour les voiliers, assurez-vous que le foc/génois est entièrement enroulé avec au moins deux enroulements complets de l’écoute autour du pataras.

En suivant ces simples étapes, vous vous assurerez que vous, vos passagers et votre bateau reviennent à quai sains et saufs après une belle journée sur l’eau. La conduite d’un bateau en toute sécurité exige de bonnes compétences. En vous exerçant à l’accostage, vous ferez en sorte que la fin de votre voyage soit agréable.  

Le nom commercial Chubb désigne les filiales de Chubb Limitée qui fournissent de l’assurance et des services connexes. Pour consulter la liste de ces filiales, visitez notre site Internet à www.chubb.com/ca-fr. L’assurance est souscrite par Chubb du Canada Compagnie d’Assurance ou Chubb du Canada Compagnie d’Assurance-Vie (collectivement, « Chubb Canada »). Les produits ne sont pas nécessairement offerts dans toutes les provinces ou tous les territoires. La présente communication n’est qu’un résumé des produits. La garantie réelle est régie par le libellé du contrat d’assurance émis.