skip to main content

Chaque année, des millions de Canadiens prennent des résolutions personnelles : arrêter de fumer, perdre du poids, faire plus d’exercice… Mais si vous investissiez plutôt ces efforts dans votre milieu et trouviez un moyen de soutenir une cause locale qui vous tient vraiment à cœur? Voici quelques conseils pour vous lancer.

  1. Réfléchissez à vos propres valeurs.

    Avez-vous des souvenirs d’enfance spéciaux ou des valeurs humanitaires précises? Par exemple, peut-être avez-vous participé à un formidable programme d’arts quand vous étiez enfant ou manifestez-vous un souci croissant pour les droits de la personne, le secours aux sinistrés ou l’aide aux orphelins. Trouver une cause importante à vos yeux, c’est la première étape pour apporter votre contribution.

  2. Mettez vos valeurs au service d’une cause locale.

    Une fois que vous avez trouvé votre cause, cherchez une initiative concrète dans votre milieu. Par exemple, si c’est l’art qui vous passionne, offrez votre aide à la galerie, au musée, au centre d’arts de la scène ou à la bibliothèque de votre région. Vous pouvez également vous informer auprès des organismes à but non lucratif et de bienfaisance près de chez vous, selon vos intérêts.

    Protégez-vous.
    Jewellery Img1
  3. Si vous ne trouvez pas exactement ce que vous cherchez, démarrez votre propre organisme de bienfaisance.

    La mise sur pied d’un organisme caritatif n’est peut-être pas de tout repos, mais l’expérience sera des plus gratifiantes. Avant de vous lancer, il est toutefois judicieux de vous investir auprès d’un autre organisme pendant un an ou deux pour apprendre les rouages d’un organisme comme celui que vous voulez démarrer. Sinon, vous pouvez créer la section locale d’un organisme existant qui offre peut-être déjà la formation nécessaire.

  4. N’oubliez pas : l’argent aussi est utile.

    Si vous n’avez pas autant de temps que vous souhaitez à consacrer au bénévolat, n’oubliez pas que les organismes à but non lucratif ont toujours besoin d’argent. Et qu’un chèque leur vient tout autant en aide que des heures de bénévolat. En fait, pour certains organismes, il s’agit parfois de la seule façon dont vous pouvez les aider.