skip to main content
Depuis le début du confinement, comment se déroulent vos journées ?

John : Le confinement a changé notre organisation du travail. Les journées me semblent plus structurées et laissent moins de place aux imprévus.

8h30/9h : le matin, nous sommes plus rapidement opérationnels en l’absence du temps passé dans les transports, des retards aléatoires liés à la circulation ou aux problèmes de transports en commun.
Fini le rituel et les habitudes sociales lors de notre arrivée au bureau : plus de pause-café matinale, de salutations et d’échanges conviviaux avec nos collègues : si tôt levé, si tôt connecté !
Les journées me semblent plus denses : 100% connecté non-stop entre « conf call », « vidéo conf », email, les Lync sous Skype qui s’enchaînent demandant une concentration permanente et une exigence professionnelle pour limiter nos délais de réponse et maximiser la qualité de nos services pendant cette période.

12h30 : la pause déjeuner reste un moment convivial en famille permettant de faire un break et d’aider les enfants dans leurs devoirs quotidiens. Répartition des tâches : pour ma part Maths et Histoire, un jeu de rôle original où le papa se transforme en prof mais avec beaucoup de bonheur de pouvoir passer un peu plus de temps que d’habitude avec ses enfants dans leur suivi et apprentissage scolaire.

14h : l’après-midi s’enchaîne jusqu’à 19h/19h30 laissant place à peu de pause, difficile de s’astreindre à faire un break, sans les sollicitations conviviales des collègues à prendre un café ou un thé, discuter place du Village ou se faire une petite partie de babyfoot au 5ème pour décompresser.

Fin de journée, le bonheur de retrouver ses proches dans les minutes qui suivent la déconnexion du PC et de participer à la vie de famille sans transition.

Comment s’est passée votre adaptation au télétravail quotidien ?

John : Très bien car je pratiquais déjà le home office de temps en temps. J’ai la chance d’avoir une épouse qui peut consacrer plus de temps que moi au suivi scolaire des enfants et l’organisation au quotidien de la vie à la maison.

Cela nous permet d’avoir un bon équilibre entre nos engagements familiaux et professionnels et de m’investir pleinement dans mon travail en cette période de confinement.

Dès que j’arrive à me libérer un peu de temps, je profite de voir ma femme et nos enfants, participer aux courses et tâches ménagères et me sens plus investi au quotidien dans notre vie de famille.

Avez-vous un espace de travail dédié et comment votre environnement de travail est structuré ?

John : J’ai la chance d’avoir un bureau dédié dans lequel je peux m’isoler pour travailler sans être dérangé. De plus en ces périodes de beau temps printanier, je profite également de mon jardin pour travailler en plein air : quel bonheur d’être connecté dans un cadre naturel !

Mon voisin informaticien m’a prêté un casque que je connecte directement à l’ordinateur portable. C’est un grand confort par rapport aux oreillettes que j’utilisais précédemment et une qualité qui rend beaucoup plus simples les nombreux échanges fréquents en « vidéo ou conf call ».

Comment parvenez-vous à garder le lien avec vos partenaires externes et vos collègues en interne ?

John : Grâce à la technologie, nous sommes tous connectés en temps réel. Les liens avec nos clients et courtiers se sont renforcés dans la fréquence des échanges téléphoniques. Nous faisons preuve d’une grande réactivité dans les demandes qui nous parviennent par email.

Nous avons organisé des vidéos & « conf call » hebdomadaires avec tous nos grands courtiers et Cornerstone à tous les niveaux de nos organisations : CEO, business S&D, Techniques / Souscription, Claims et Opérations.

Nous planifions avec nos partenaires des revues d’activités et suivi de pipeline réguliers. Nous organisons des réunions d’équipes en limitant le nombre d’intervenants et la durée des « conf call » pour une meilleur efficacité dans nos échanges.       

En interne, nous nous contactons très régulièrement pour faire des points quotidiens, aligner nos démarches, partager nos objectifs et succès. Les Lync sont multiples et nous permettent de maintenir dans la bonne humeur un total esprit d’équipe.

Nos référents sont beaucoup plus proches et attentifs à la situation et organisent plusieurs meetings par semaine pour prendre en considération nos enjeux et partager nos initiatives.

Pour ceux qui doivent également alterner entre leur travail à la maison, leur vie de famille et leur épanouissement personnel, que conseilleriez-vous ?

John : Fixez-vous des règles et astreignez-vous à les respecter pour que chaque domaine d’activité n’empiète pas sur l’autre car ils sont tous interdépendants et importants dans l’équilibre de notre vie et encore plus en période de confinement.

Vous pouvez faire un planning pour répartir votre temps au quotidien afin de veiller à ce que chaque thématique soit représentée de façon équilibrée.
Vos proches peuvent être des « time keeper » et vous alerter si votre travail empiète trop sur les heures qu’il convient également de consacrer à votre famille. 

Est-ce qu’il y a des activités que vous réalisez aujourd’hui et que vous n’aviez pas l’occasion/le temps de faire avant ?

John : La cuisine avec mes enfants ! J’ai le plaisir de les aider à faire de bons gâteaux, bouquiner des livres de recettes ou chercher sur internet des idées culinaires.

Je jardine beaucoup plus et prends plaisir à tailler moi-même mes haies, élaguer mes arbres et profiter de la nature environnante. 

Quelle est la première chose que vous souhaitez faire après le confinement ?

John : Sur le plan personnel, une virée à la mer en famille et un dîner entre amis. Sur le plan professionnel, un afterwork avec mes collègues et courtiers préférés !