Vous avez besoin d’un devis pour votre bateau ou votre yacht? Communiquez avec votre courtier d’assurance.



Lorsque le beau temps revient, nous sommes nombreux à aller pêcher, faire du ski nautique, voguer ou relaxer à bord d’un bateau, d’un yacht, ou d’une autre embarcation personnelle. Selon la National Marine Manufacturers Association Canada, en 2018, environ 12,4 millions de Canadiens profitaient de nos nombreux plans d’eau chaque année. Et quelle meilleure façon d’apprécier les attraits de notre pays qu’à bord d’un bateau? Avant de partir en escapade nautique avec vos amis et votre famille, il faut toutefois connaître les quelques conseils de sécurité qui suivent :

  1. Assurez-vous que tout le monde porte un gilet de sauvetage.
    Selon les données du Rapport national 2019 sur les noyades de la Société de sauvetage, la principale cause de décès liés à la navigation est le fait de ne pas porter de vêtement de flottaison individuel ou de gilet de sauvetage. Parmi ces décès, environ 81 % sont attribuables à des noyades. Les lois canadiennes prévoient que les bateaux de plaisance soient équipés d’un gilet de sauvetage ajusté pour chaque personne à bord. Obligez tout le monde à en porter un. Cela peut aider à flotter en eaux houleuses, à prévenir l’hypothermie et, dans certaines situations, à maintenir la tête hors de l’eau.

  2. Ne buvez jamais avant de naviguer.
    La consommation d’alcool est l’une des principales causes d’accidents de bateau mortels, et est responsable de 65 % des accidents liés à la navigation au Canada. Restez alerte quand vous naviguez : l’alcool, c’est sur la terre ferme que ça se consomme.
  3. Suivez un cours de sécurité nautique pour apprendre à conduire un bateau en toute sécurité.
    Si vous voulez conduire un bateau motorisé au Canada, vous devez obtenir une preuve de compétence. Pour ce faire, vous devez suivre un cours de sécurité nautique et réussir l’examen de Transports Canada. Ainsi, vous obtenez une carte de conducteur d’embarcation de plaisance (CCEP), valide dans toutes les provinces. Rendez-vous sur le site tc.canada.ca pour en savoir plus.

  4. Lâchez votre téléphone cellulaire.
    L’inattention est l’une des cinq principales causes d’accidents de bateau. La distraction causée par les appels téléphoniques, les textos et les autres utilisations du téléphone cellulaire n’est pas seulement un problème sur nos autoroutes; elle est aussi un fléau grandissant en mer. Faites partie de la solution : gardez les yeux sur l’eau.
  5. Conduisez à une vitesse sécuritaire et respectez toutes les règles de sécurité nautique et de navigation.
    Les excès de vitesse et l’inattention sont deux grandes causes d’accidents de bateau. Assurez-vous de comprendre les règles en vigueur pour le cours d’eau sur lequel vous naviguez et de les respecter scrupuleusement. Renseignez-vous sur la visibilité, la densité de la circulation et la proximité des dangers pour la navigation, tels que les platins, les roches et les objets flottants.
  6. Consultez les prévisions météorologiques et voyez-les comme ce qu’elles sont : des prévisions.
    Le temps calme peut rapidement se transformer en tempête. Restez à l’affût des changements météorologiques et consultez la météo à bord de votre bateau.

  7. Faites ce qu’il faut avant une tempête.
    Environnement Canada et le Centre canadien de prévision des ouragans émettent des prévisions et des avertissements de tempêtes et d’ouragans. Les plaisanciers peuvent obtenir de l’information en se rendant sur le site Web de prévisions météorologiques maritimes d’Environnement Canada (meteo.gc.ca), en utilisant les radios VHF, en écoutant les stations radio et télé commerciales et en lisant les journaux. Tous les plaisanciers doivent connaître les types d’avertissements et prendre les mesures qui s’imposent avant une tempête. Il y a toute une gamme d’avertissements, des avertissements de vents violents pour les petits bateaux (18 nœuds ou moins) aux alertes d’ouragans pour des vents de 120 km/h (64 nœuds) ou plus.

  8. Demandez un numéro Maritime Mobile Service Identity (MMSI) gratuit, installez une radio VHF permettant l’appel sélectif numérique et connectez-la à votre GPS.
    Lorsque vous êtes en eaux côtières, ces préparatifs peuvent faciliter la recherche de votre navire en cas d’opération de sauvetage. L’appel sélectif numérique permet à la radio VHF de transmettre à la Garde côtière canadienne des renseignements en format numérique de même qu’une alerte de détresse contenant votre position exacte et le numéro MMSI qui identifie votre navire. Tout se fait de façon automatique, dès que vous appuyez sur le bouton d’urgence.

  9. Utilisez un détecteur de monoxyde de carbone.
    Tous les moteurs à combustion interne émettent du monoxyde de carbone, un gaz toxique qui peut vous rendre malade en l’espace de quelques secondes et vous tuer en l’espace de quelques minutes. Rappelez-vous : vous ne pouvez pas voir, sentir ou goûter le monoxyde de carbone. Sachez donc identifier les symptômes d’une intoxication (ils s’apparentent à ceux du mal de mer ou de l’ivresse).
  10. Enregistrez un plan de navigation.
    La Garde côtière canadienne conseille de toujours communiquer à un ami ou à un membre de votre famille où vous compter vous rendre et quand vous prévoyez être de retour. De cette façon, vos proches peuvent alerter les autorités compétentes si vous ne revenez pas au moment prévu.
  11. Faites contrôler votre navire gratuitement.
    Les bateaux sont des machines complexes qui nécessitent un entretien régulier afin d’assurer leur bon fonctionnement et leur sécurité. Transports Canada travaille en collaboration avec différents organismes de sécurité nautique, tels que la garde côtière auxiliaire canadienne et les Escadrilles canadiennes de plaisance, pour offrir des contrôles de sécurité gratuits. Laissez donc un de leurs volontaires formés en sécurité nautique vérifier l’équipement de votre bateau et vous donner des conseils de sécurité avant de partir. Rendez-vous sur le site Web des Escadrilles canadiennes de plaisance pour en savoir plus sur le programme de vérification de courtoisie d’embarcation de plaisance.

    Sailboat Img

Sources des statistiques : Statistiques de 2018 de la National Marine Manufacturers Association Canada, Transports Canada, Environnement Canada, Rapport national 2019 sur les noyades de la Société de sauvetage.

Produits Connexes: Assurance Embarcation
Avec l’assurance embarcation de Chubb, on a le vent dans les voiles.
Avec l’assurance embarcation de Chubb, on a le vent dans les voiles.

Trouver un courtier

Ressources

Nous vous aidons à prévoir le coup – et à rester informé – grâce à ces trucs et conseils utiles

Assurance Embarcation
L’ABC de l’assurance bateau
Insurance coverage is the same from company to company, right? While that may be true for many kinds of insurance, it is not necessarily tr
Assurance Embarcation
9 manières de préparer son bateau à un ouragan
Les experts du climat de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) prévoient encore des saisons d’ouragans atlantiques dans