Centre des catastrophes

Votre priorité : ne jamais être pris au dépourvu.

Effondrements de toits, dommages structurels, aires de stationnement et allées glissantes. Si vous êtes propriétaire ou chef d’entreprise, vous devez savoir que les tempêtes hivernales peuvent causer de graves dommages à vos bâtiments et des blessures à vos locataires ou employés. Il existe toutefois de nombreuses façons de rendre vos locaux résistants aux tempêtes bien avant la première chute de neige.

Comment préparer son entreprise à une tempête hivernale

Au vu du nombre croissant de toits effondrés et de constructions gravement endommagées par des tempêtes majeures, on n’est jamais trop prudent quand vient le moment d’assurer sa sécurité et celle des autres occupants d’un bâtiment. En élaborant un plan dès aujourd’hui, vous serez mieux armé pour protéger vos biens, vos locataires et votre réputation quand la prochaine tempête s’abattra.
  • Déterminez la charge de neige maximale que votre toit peut supporter. Celle-ci est mesurée en livres par pied carré (psf). Par exemple, 10 pouces de neige équivalent à environ 5 psf. Vous pouvez vous référer aux plans et aux caractéristiques du bâtiment, au code de construction local, à des inspecteurs en bâtiments ou à des ingénieurs en structure.
  • Vérifiez que les égouts de toit et les tuyaux de descente ne sont pas obstrués par des débris. Veillez à ce que l’écoulement se fasse loin de la façade et des allées.
  • Inspectez l’intérieur du bâtiment à la recherche d’éléments endommagés ou fragilisés dans la structure du toit. Faites les réparations avant l’installation du temps froid.
  • Comblez toutes les fuites et réparez ou remplacez au besoin les pièces d’isolation du toit.
  • Marquez l’emplacement des puits de lumière, des égouts de toit, des lignes électriques et des autres équipements qui pourraient être recouverts par la neige.
  • Veillez à ce que le matériel utile, comme les pelles et les souffleuses à neige, soit en bon état et accessible. Formez les employés concernés à son utilisation avant une tempête.
  • Avant d’autoriser les employés à accéder au toit, mettez en place un programme de protection contre les chutes qui répond aux normes provinciales actuelles en matière de sécurité. Révisez ce programme chaque année.
  • Établissez des espaces pour stocker la neige loin des allées, des entrées d’air et des sorties de secours.
  • Définissez un plan pour surveiller le parcours et l’intensité des tempêtes par l’intermédiaire d’Environnement Canada, de la radio ou de la télévision.
  • Limitez la formation de glace en scellant totalement les ouvertures et en aérant correctement vos locaux.

Quoi faire pendant et après une tempête

Une fois la tempête passée, inspectez soigneusement votre bâtiment pour repérer d’éventuels dégâts. Si vous pensez que la structure a été endommagée, consultez votre municipalité ou un ingénieur en structures avant d’autoriser le retour des locataires. Suivez ces autres étapes pour protéger l’ensemble des occupants :
  • Vérifiez que les égouts de toit et les tuyaux de descente sont suffisamment dégagés pour évacuer la neige fondante et autres eaux de ruissellement.
  • Avant de déneiger le toit, délimitez la zone de chute au sol et désignez un employé qui veillera à ce qu’aucun piéton ou véhicule n’y pénètre.
  • Évitez de former des charges de neige irrégulières ou trop compactes.
  • Si des souffleuses sont utilisées sur le toit, leurs pales doivent être maintenues suffisamment haut pour ne pas abîmer la couverture.
  • Surveillez les accumulations d’eau à mesure que la neige se tasse et absorbe les précipitations. L’augmentation de son poids peut créer des dépressions qui pourraient ne pas être drainées.
  • Si vous êtes client de Chubb et que votre bâtiment a subi des dommages à cause d’une tempête hivernale, cliquez ici pour amorcer le processus de réclamation.